Nouveau formulaire de signalement COVID-19 - Les citoyens qui sont témoins de comportements qui ne respectent pas les règles peuvent compléter le nouveau formulaire pour les cas non urgents. Le service de police traitera les dénonciations qui ont lieu sur le territoire des villes de Boisbriand, Rosemère, Sainte-Thérèse et Lorraine.
Retour aux Actualités
26 août 2021

Une nouvelle équipe d’enquêteurs dédiée à la violence conjugale à la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville

Boisbriand , le 26 août 2021-  La Régie de police Thérèse-De Blainville est heureuse d’informer les citoyens de la région, de la mise en place d’une nouvelle équipe composée d’enquêteurs, qui sera principalement dédiée aux problématiques reliées à la violence conjugale. Depuis le 22 août dernier, trois sergents-détectives supervisés par un lieutenant-détective assurent la prise en charge rapide des dossiers en lien avec cet enjeu important de sécurité. Un quatrième enquêteur se joindra à l’équipe dans les prochaines semaines.

« Lorsque nos policiers patrouilleurs auront des éléments laissant croire à un contexte de violence conjugale, notre nouvelle équipe en sera avisée et une intervention proactive pourra être déployée », explique l’inspecteur-chef Jean-François Lalande, responsable des enquêtes criminelles à la RIPTB.

« Nos enquêteurs viennent améliorer les services offerts et évidemment continueront le travail de partenariat avec les organismes d’accompagnement et du suivi des victimes et de leurs proches! Nous sommes sensibles aux réalités de cette problématique, dédiés et mobilisés dans le but d’assurer la sécurité des victimes et offrir des références aux personnes vulnérables », ajoute le lieutenant-détective Jonathan Germain.

La RIPTB offre déjà des services personnalisés avec le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) à partir de nos bureaux.

Rappelons que la violence conjugale ne se limite pas qu’à la violence physique. La loi interdit plusieurs de ces comportements violents qui affectent le bien-être physique, psychologique et émotionnel de la victime et des enfants qui y sont exposés.

La violence conjugale s’exerce dans le cadre d’une relation amoureuse, qu’elle soit actuelle ou passée. Elle peut survenir dans tout type de relation intime, peu importe sa durée : personnes mariées ou unies civilement, conjoints de fait ou toute autre relation intime entre personnes de même sexe ou non. Ce type de violence peut se manifester à n’importe quel âge et entraîne souvent un déséquilibre de pouvoir au sein de la relation. Pour contrôler la victime, la personne violente utilise de multiples stratégies, comme les insultes, les menaces ou encore l’intimidation.

Cette équipe est financée en partie par une subvention du ministère de la Sécurité publique dans le cadre du plan d’action en matière de violence conjugale.

 

-30-

 

Informations : Bureau des communications de la RIPTB

Sources : https://educaloi.qc.ca/capsules/la-violence-conjugale/