Nouveau formulaire de signalement COVID-19 - Les citoyens qui sont témoins de comportements qui ne respectent pas les règles peuvent compléter le nouveau formulaire pour les cas non urgents. Le service de police traitera les dénonciations qui ont lieu sur le territoire des villes de Boisbriand, Rosemère, Sainte-Thérèse et Lorraine.
Retour aux Actualités
17 janvier 2018

Les partenaires s’unissent pour contrer la maltraitance envers les aînés

SIGNATURE D’UN PROTOCOLE DE COLLABORATION

Sainte-Thérèse – le 17 janvier 2018. Les partenaires du comité Abus Aînés de la MRC de Thérèse-De Blainville sont fiers d’annoncer la conclusion d’une entente de collaboration visant à contrer la maltraitance envers nos aînés.

Les organisations signataires témoignent aujourd’hui de leur volonté à établir des actions concertées afin de répondre adéquatement aux personnes vulnérables, à risque ou victimes d’abus.

Ce protocole de collaboration de la MRC de Thérèse-De Blainville constitue une étape d’intention, marquée par le désir de chacun des partenaires d’accompagner efficacement, avec respect et diligence, les personnes aînées victimes de maltraitance. Les situations auxquelles ces personnes sont confrontées sont complexes, car elles impliquent souvent que l’on tienne compte les liens d’attachement qu’elles entretiennent avec la personne qui abuse de leur vulnérabilité et de leur confiance.

Il vise aussi à bien soutenir les intervenants afin qu’ils puissent offrir des services et un accompagnement adaptés et ainsi assurer une meilleure collaboration entre les organismes, ceci afin d’améliorer le repérage, l’accessibilité et la continuité des services, quelle que soit la porte d’entrée de la demande.

Les signataires de ce protocole sont : Le Centre d’action bénévole Solange-Beauchamp, le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels des Laurentides (CAVAC), le Centre intégré de santé et services sociaux des Laurentides/CLSC de Thérèse-De Blainville, la Coopérative de solidarité Bon Ménage des Basses-Laurentides, Mesures alternatives des Basses-Laurentides, la Régie intermunicipale de police de Thérèse-De Blainville, le Service de police de Blainville, le Service de police de Terrebonne et l’Association québécoise de défense des droits des retraitées et préretraitées/AQDR Laval-Laurentides.

L’entente vient également préciser les rôles et responsabilités assurés respectivement par les différents partenaires appelés à intervenir auprès des personnes aînées victimes de maltraitance.

Qu’est-ce que la maltraitance et ses impacts?

Selon la définition retenue par l’Organisation mondiale de la santé, « il y a maltraitance quand un geste singulier ou répétitif ou une absence d’action appropriée se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause du tort ou de la détresse chez une personne aînée ».

La maltraitance peut prendre différentes formes : physique, psychologique, sexuelle, matérielle ou financière, violation des droits de la personne, institutionnelle ou d’âgisme. Ce sont différents comportements ou attitudes qui caractérisent les différents types de maltraitance. Elle peut se produire dans des contextes variés. Elle touche des personnes tant dans les milieux privilégiés que dans les communautés défavorisées. Les femmes autant que les hommes sont touchés par la maltraitance.

Parce que c’est un sujet tabou, les personnes aînées en situation de maltraitance sont réticentes à révéler leur situation notamment parce que leur agresseur est souvent un de leurs proches. C’est un phénomène qui risque d’augmenter et les conséquences de la maltraitance sont graves sur le plan de la santé et de l’autonomie des personnes aînées. La maltraitance a des effets sur la qualité de vie des personnes aînées. Celles qui en sont « victimes » peuvent se replier sur elles-mêmes, ressentir de la peur, de l’insécurité, de l’anxiété, de la confusion et même souffrir de dépression.

Ce protocole de collaboration veille essentiellement à assurer une continuité et une cohérence dans ce travail en équipe que nous établissons avec la personne aînée pour un rétablissement de son équilibre de vie et selon ses volontés.

Pour obtenir de l’aide, la ligne téléphonique d’écoute et de référence « Aide Abus Aînés » offre un service anonyme et confidentiel sans frais et accessible partout au Québec, tous les jours de 8 h à 20 h (1 888 489 ABUS).

Vous pouvez aussi faire appel au service 811, 24 heures par jour, 7/7 pour un support immédiat ou être dirigé aux bonnes ressources pouvant vous venir en aide.

Le comité ABUS Aînés de la MRC de Thérèse-De Blainville a été mis en place depuis plusieurs années à l’initiative de la Table de concertation 3e âge de la MRC et il regroupe des intervenants et citoyens provenant de divers secteurs tant communautaire, municipal que public.

Source : Pour le comité Abus Aînés de la MRC de Thérèse-De Blainville

Sylvie Philippe, intervenante communautaire

450 433-2777, poste 65570